You Are Viewing

A Blog Post

Eric Harmel

Ayant la chance de voyager depuis l’enfance, j’ai aimé garder trace de mes pérégrinations et ai pratiqué jeune la photo. Premier réflex en 1975 à New-York où j’habitais alors : un Olympus OM1 argentique toujours en état de marche conservé avec tous les négatifs !

Parenthèse professionnelle fermée en 2011, j’ai dans la foulée pris une série de cours et rejoint le tout nouveau Club photo de la MJC. Les échanges et le partage qu’il permet sont alors de formidables vecteurs de motivation et de progression. L’acte de photographier devient plus réfléchi, plus structuré, plus pertinent. La lumière, les couleurs, le beau, l’insolite, les regards et les expressions sont plus facilement et rapidement repérés et cadrés. L’œil s’affute, la curiosité s’aiguise. L’appréhension diminue et la spontanéité revient avec la pratique qui « fluidifie » la prise de vue grâce à une plus grande aisance dans le maniement du boitier. En complément le post traitement, découvert ici même, devient un fabuleux et incontournable outil dédié à l’image et qui ajoute encore au plaisir de la photo. Et plus on progresse, plus on a envie de s’améliorer.

En tous les cas un grand merci à tous les amis du club car tout ce que j’ai pu apprendre je le tiens d’eux grâce au partage et à l’amitié !

Mes sujets de prédilection : paysage, architecture, animalier et portraits. Portraits sur le vif, pas en studio. L’Asie est pour ça une source inépuisable ! 14 voyages à ce jour, de nombreux autres vers l’Europe et les Amériques. Plusieurs années à l’étranger (Europe/USA). Une famille globe trotter. Même si notre beau pays me comble au quotidien, le long cours ce n’est pas fini …
Mettant en ligne des albums électroniques (lien vers Flickr sous le médaillon) j’édite aussi des recueils papier parfois de grande taille (portraits en 30×30 et panoramiques jusqu’à 84 cm). Plus de 80 albums papier.

Jamais tout à fait satisfait de ce que l’on fait dans la quête d’une perfection inaccessible, les journées deviennent de plus en plus courtes, les nuits à traiter les fichiers aussi d’ailleurs. On ne voit plus le temps passer, on oublie des commissions, on laisse le rôti se faire incinérer dans le four… Chaque année on vieilli de 2 ans dans une fuite en avant effrénée. La vérité est qu’au club on aggrave sérieusement un virus latent appelé « passion ». C’est grave docteur ??? Incurable, Madame, Monsieur, mais oui, incurable je vous dis ! Quelle galère la photo !!! …

Vous êtes sûr que ça vous intéresse toujours ??? … Point de médecin ici pour vous guérir !

Boitiers : Nikon APSC D7200, Nikon plein format D750 – Compact Expert Olympus Stylus 1 28-300 mm f2.8
Objectifs : Nikon 50 mm f1.8 – Nikon 105 mm macro f2.8 – Nikon 14-24 mm f2.8 – Nikon 70-200 mm f2.8
Nikon 28-300 mm f3.5-5.6 – Tamron 24-70 mm f2.8 – Tamron 150-600 mm f5-6.3 – flash Nikon SB 900

NB : le Club et ses potes, c’est pour apprendre à faire des bonnes photos, le matériel c’est surtout pour se faire plaisir…

La K’bane à Boukan
MJC La Celle Saint-Cloud

Restons en contact

Nous écrire

Envoyer un message

Faites nous parvenir vos remarques, commentaires et suggestions, ou tout simplement restez en contact, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.
A bientôt


foxyform