Project

20/ Nous ne sommes pas du même monde

L’œil de Miro – La K’bane à Boukan – vendredi 6 avril 2018 – Théâtre : « Nous ne sommes pas du même monde » de Brigitte MASSIOT avec Annaïk DOKHAN et Benjamin COHEN Je sais bien que nous avions – que les moins de vingt ans… – des professeurs de français qui nous collaient avec quatre pages à rédiger avec comme sujet « une boule de billard » et comme contrainte de n’évoquer ni sa forme, ni sa couleur, ni son poids mais parler d’une pièce sans déflorer son intrigue, son déroulement, ses ruptures c’est une mission ! Alors parlons de ses effets ! Premièrement, nous entrons dans la pièce en deux temps trois mouvements, le monde extérieur a disparu, ne restent que ce… et cette… – Ah, j’ai failli divulgacher ! – qui nous font croire à ce conte moderne sur la base de personnages en opposition totale, certes ressort comique très classique (mais ici très très efficace) qui, à coups de quiproquos élégamment écrits (qu’eût fait une plume masculine ?!), nous fait voyager dans les perditions de chaque personnage, tanguant de l’hilarité à l’abattement de confessions poignantes. Un deux sur scène que nos deux complices troussent avec un grand naturel dans une mise en scène forcément limitée en décors (la MJC n’est pas le Châtelet) parfaite pour cet espace. Nous avons donc eu la chance d’assister à une première (la salle était comble et c’est un grand plaisir, malgré la chaleur induite par tant de rires) qui peut vraiment donner une idée de ce que donnera cette belle mécanique une fois la machine rodée ! Franchement un régal. On croirait la pièce écrite pour ces deux là, Annaïk BOHKAN en… et Benjamin COHEN en… Ah, j’ai encore failli tout raconter ! Oh, on peut quand même dire l’argument ? Non ? Je dis juste que deux univers se rencontrent, deux mondes, pas les mêmes… Ah, c’est déjà dans le titre ? Une belle histoire, tonique, intelligente et qui nous fait un peu réfléchir à nos choix de vie en nous faisant tordre de rire et fondre d’émotion, que demander de plus au théâtre ? Du talent ? Il y en a. La pièce sera jouée à l’Alambic Comédie à Paris du 9 au 13 avril prochains. Si vous n’étiez pas là ce soir, courrez-y ! Sortez de chez vous  Le bonheur vous y attend peut-être… Vive le spectacle vivant ! mp

Leave a Reply

La K’bane à Boukan
MJC La Celle Saint-Cloud

Restons en contact

Nous écrire

Envoyer un message

Faites nous parvenir vos remarques, commentaires et suggestions, ou tout simplement restez en contact, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.
A bientôt


foxyform