Project

4/ Musique orientale : Paris Damas Istanbul

21 novembre 2015

Paris Damas Istanbul

Les « petites fourmis » de la MJC de La-Celle-Saint-Cloud continuent leur incroyable travail de fond sur la programmation et ont maintenu le concert de ce soir « Paris-Damas-Istanbul » pour quelques dizaines d’irréductibles « sympathisants » qui, un soir de pluie, un soir où la température a baissé de dix degrés par rapport à la veille, une semaine après que des gens avec des passeports français ou belge – drogués à la bêtise pure (pas coupée) et au Captagon – ont stupéfié la planète entière en supprimant ou blessant 581 personnes au motif qu’elles étaient sur leur route sournoise, et où il y avait même « Danse avec les Stars » sur TF1… Soirée schizophrène, évidemment, du côté du public l’envie de faire honneur à la musique savante de ces pays lointains aux sonorités sophistiquées mais la moitié du crâne en mode Vigipirate, et du côté des musiciens la volonté d’offrir généreusement tout leur savoir-faire et tout leur cœur mais doublement troublés par le contraste entre leur merveilleuse musique et le vide sidéral qu’elle occupe « là-bas » désormais, ainsi que celui entre la défense d’une culture séculaire et de savoir qu’on ne peut plus la défendre « qu’ici »…. Mais, mais, mais… malgré cette cruauté intellectuelle et émotionnelle, la force de la musique est bien là : elle apporte toute la palette des émotions par la magie du jeu, par l’osmose entre instrumentistes (pas besoin de souligner combien Zeki Ayad Çölas assure mais j’ai eu un vrai coup de cœur pour la voix de « l’invitée »   Hacer Toruk ?…) et par le partage avec le public.
Nous autres humains sommes fondamentalement imparfaits – puisque seul Dieu le serait, disent les spécialistes – et ce soir nous avons donc été obligés de voler de la joie, de l’amour, de la fraternité à l’insu de « l’adversité », de tricher avec nos différences en les acceptant, de cacher que nous pouvons vivre ensemble en harmonie… Rien que pour cela, je suis prêt à entonner encore notre si imparfaite Marseillaise… Sans occulter du tout ce que nous avons entendu ce soir qui donnait tour à tour le désir d’être un sultan à l’époque pré-ottomane, une courtisane entendant la sérénade sirupeuse d’un prétendant ou l’étranger remercié sur la mélodie de « L’auvergnat » ; un bien joli voyage dans le temps et dans les civilisations.
Civilisation (1828). La civilisation : ensemble des caractères communs aux vastes sociétés les plus évoluées ; ensemble des acquisitions des sociétés humaines (opposé à nature, barbarie)…
Leave a Reply

La K’bane à Boukan
MJC La Celle Saint-Cloud

Restons en contact

Nous écrire

Envoyer un message

Faites nous parvenir vos remarques, commentaires et suggestions, ou tout simplement restez en contact, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.
A bientôt

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message